LETTRE OUVERTE DE HIMMLER REBU AU PRESIDENT JOVENEL

Monsieur Jovenel Moïse
Président de la République
Quelque part.

Monsieur le Président,

Vous me pardonnerez cette incartade mais, je suis sincère en me refusant à vous situer au palais national puisqu’il se dit qu’en situation de crise extrême, c’est à votre résidence que vous avez envisagé de recevoir les acteurs qui pourraient, avec vous, trouver une ébauche d’issue à la crise dont vous êtes, en réalité, le seul responsable…par action ou par omission. En situation de crise, monsieur le Président, le chef de l’État se doit d’être à son poste flanqué de son état-major. À moins que la situation présente ne soit pour vous qu’une désagréable plaisanterie !

Pourtant, il semble que vous ne la preniez pas à la légère puisque, selon ce qui se dit dans le landerneauvous auriez fait venir le magicien Sola pour la bagatelle somme de deux millions de dollars américains pour vous aider à communiquer plus intelligemment.

Si le montant est correct, je vous suggère, monsieur le Président, de bien vérifier la provenance de ces fonds parce que dans la situation qui est la vôtre mais, plus gravement, celle de ces milliers de fonctionnaires qui ne peuvent recevoir leurs salaires, sortir cent quatre vingt dix millions de gourdes (190,000.000.00) pour tenter de faire du replâtrage à vos bêtises serait une imprudence du genre abse sou klou.

Le blanc sait tout

Vous ignorez, peut-être, monsieur le Président, que vous auriez pu trouver, localement, mieux que Sola. Vous ne savez pas que le vrai handicap à votre système de communication…avec des techniciens haïtiens est votre seul entêtement à toujours vouloir jouer à «monsieur je sais tout» sans humilité ni respect pour des professionnels qui ne demanderaient qu’à vous aider avec zèle et savoir faire ! Mais…comme, avec eux, vous ne pouvez être que dans le style «le président à parlé…point barre», leur talent s’amenuise à vos yeux jusqu’aux frontières de l’insignifiance.

Avec Sola pourtant vous êtes bien docile. Pour son talent…avec raison, pour son ignorance de certaines subtilités de la culture haïtienne et des mille nuances de gris de la politique d’ici…vous avez eu tort.

Sola le prestidigitateur

Pour son entrée en scène , votre magicien à sorti le grand jeu…dans un séquentiel presque brillant mais… un peu précipité…à mon goût.

  1. a) Il obtient un déplacement d’une délégation de l’OEA qui viendra donner des ordres à vos opposants le 19 juin 2019
  2. b) dans cette perspective il fait annoncer par les PHTquistes une manifestation de soutien le 18 juin donc, la veille.
  3. c) le matin du 18, il vous dicte le plus intelligent tweet qu’ vous n’avez jamais fait. De peu on aurait cru à la réincarnation de Nelson Mandela en votre humble carcasse !
  4. d) il planifie et obtient le plus bel espace: l’invité du jour de vision 2000 avec la vedette la plus convoitée dans l’air matinal d’Haïti.
  5. e) il planifie et fait exécuter par des gueulards baptisés pour la circonstance «escouade démocratique» un scénario pour montrer que vous pouvez jouer les bras forts si nécessaire.
  6. f)il planifie l’intervention de mon ami Lyné Balthasar chef en titre du PHTK venu souligner vos vertus de pater familias ne voulant que la PAIX.
  7. g) plus que la voix posée et rassurante de Lyné…le subtil et malicieux contenu de son discours: «depuis plus de huit mois, les gilets jaunes demandent, en France, le départ du Président Macron…il est toujours là». De peu il en aurait dit pareil pour le Président Trump.En vérité, monsieur le Président du grand art, un presque sans faute.

Mais, des doutes et des couacsL’OEA a une mauvaise réputation en Haiti

  1. a) l’OEA n’a pas bonne réputation en Haïti et ce n’est pas son chef américain qui va lui redonner un lustre qu’il a rudement travaillé à perdre dans ce pays.À mon humble avis c’est un irritant. On semble avoir oublié que même l’indélicat, l’arrogant, l’impertinent Edmond Mulet n’a pas pu faire plier le tranquille René Préval.

Par ailleurs Sola ignore-t-il que les américains sont perçus comme des complices dans le vol des milliards du fonds Petro Caribe car, dit-on, la plus grande partie de ces fonds ont transité par le système bancaire américain. Or nous savons que de tels fonds ne peuvent échapper aux loupes grossissantes des inspecteurs francs-tireurs du système de contrôle des banques aux États-Unis.

Il serait bon de ne pas oublier que des fonds du Sénateur Bastista ont été gelés aux États-Unis pour cause de suspicion de liaison avec les fonds Petro Caribe. Sur cette base les États-Unis pourraient se trouver en délicatesse dans ce dossier qui, à la vérité est d’abord une affaire de vol avant d’être une question politique.

  1. b) la prétendue marche du PHTK est du pur bluff.Vous seriez bête de vous engager sur la voie où le Président Jean Bertrand Aristide dont vous n’avez ni l’étoffe ni la popularité, avait piteusement échoué. Les contre manifestations d’un président en chute libre coûtent trop cher.

Eric Jean-Baptiste, Premier-ministre raté

  1. c) choisir Éric Jean Baptistequi est un apprenti en politique et le propulser en première ligne est une erreur grossière.
  • Éric Jean Baptiste a menti en parlant d’amnistie. J’ai rencontré ces messieurs jeudi dernier. La signature par leurs interlocuteurs de leur proposition est trop importante pour risquer d’y introduire une telle clause.
  • Éric Jean Baptiste est un présomptueux qui pense et dit que des acteurs politiques pourraient accepter de se réunir à ses frais. C’est mal connaître les politiques haïtiens.
  • Éric Jean Baptiste est un novice indélicat. En effet comment peut-on être chef de parti politique et rapporter en public une discussion politique avec des gens avec qui vous avez accepté de vous asseoir en les traitant de «Chat» dans le sens créole du terme.
  • Éric Jean Baptiste est un pâle et irrespectueux défenseur. Savez-vous monsieur le Président ce qu’est un rongeur ? Eh bien vous êtes un rat pour votre émissaire. Si vous aviez l’intention de faire de lui un premier ministre…c’est raté. Qui pourrait, désormais, échanger avec lui, en toute confiance, sur des questions politiques ?
    Malgré tous ses efforts, Valéry Numa n’a pu le tirer de la piste totalement bête sur laquelle il s’était engagé. C’est à croire, monsieur le Président, que vous avez vraiment un deven kòde ! Bon courage malgré tout

Vous vous battez avec l’énergie du désespoir pour garder un bien que vous avez vous même jeté à la poubelle. Je vous avais dit non pourtant. On n’engage pas une guerre quand on est pas encore prêt. Vous ne n’étiez pas prêt hier, vous ne l’êtes pas aujourd’hui et…vous ne le serez pas demain.

Je sais que vous êtes un bouclier pour beaucoup de gens et tout le monde le sait. Les petro challengers les premiers.

Vous avez l’espoir de mettre en place un gouvernement ! Avec des amis ou une bande de sanfanmi ! Il est tard, très tard et…déjà trop tard monsieur le Président.

Vous savez comme beaucoup de gens en Haïti que je tarde beaucoup à me prononcer de manière si catégorique sur ce genre de sujet mais, quand vous m’avez entendu le dire le samedi 2 juin à RANMASE, je sais que vous savez que le compte à rebours a bien commencé.

Pensez à faire ce qu’il faut de manière ORDONNÉE.

La journée du 18 juin aurait pu être pour vous une belle journée…mais…c’est raté monsieur le Président.

Eric Jean Baptiste RDNP, Mirlande Manigat manje lajan Petro a indirekteman

Dapre leader RDNP a, ki se machann bolet Eric Jean Baptiste, Madam Manigat gen poul reponn kesyon la jistis.

Dosye kap pase ayiti a gen gwo intere ladann, gen anpil peye kap jwe, Yonn nan peyi Eric Jean-Baptiste cite se La republiwue dominicaine atrave Bautista ki gen anpil kob petro karibe nan main li ki te bay Madan Manigata $550,000 vet nan period eleksyon 2010 la.

Se on kesyon de Chat kap manje rat. Jovnel se on gwo volo (rat), li gen pi gwo volo pase li(chat) y konpri madan Manigat ki nan menm pati ak Eric Jean Baptiste ke nom li cite kom moun ki te resevwa lajan sal ke Eric Jean Baptsite di Senate Bautista gen nan main li an. Nou mele